CRS AUTOROUTIERE RHÔNE-ALPES AUVERGNE  Chassieu (69)
CRS 45 et 50

Canton supérieur dextre : Province de l’Auvergne. D'or au gonfanon de gueules frangé de sinople.
Le gonfanon, aurait pour origine la bannière que portait Eustache III, comte de Boulogne, lors de la conquête de Jérusalem avec son frère Godefroy de Bouillon.

Canton supérieur sénestre : Province du Lyonnais. De gueules au lion à la queue contournée d'argent, au chef cousu d'azur chargé de trois fleurs de lys d'or.
C'est au 13
ème siècle que certains quartiers et corporations de bourgeois en lutte, parfois sanglante, contre le pouvoir dominateur des archevêques, arboraient tout naturellement sur leurs pennons (bannières) le symbole "parlant" du roi des animaux. En 1320, l'archevêque de Lyon, signa la charte d'affranchissement de la commune. Les Lyonnais affichèrent alors ouvertement leur fidélité à la royauté en ajoutant en haut de leurs pennons un chef de France.

Canton inférieur dextre : Province du Forez. De gueules au dauphin d'or.
Les armes des comtes de Forez, dont le fondateur fut Guy Ier, cadet de la maison comtale d'Albon, maîtresse du Dauphiné, en 1115, à la suite de la disparition de ses cousins morts sans postérité.

Canton inférieur sénestre : Département de l’Isère. Coupé ondé : au premier d'azur à la fasce ondée d'argent, au second d'or au dauphin d'azur crêté, barbé, loré, peautré et oreillé de gueules.
L'Isère, partie septentrionale du Dauphiné, porte le dauphin emblème de l'ancienne province. L'ondé et la fasce symbolisent la rivière qui a donné son nom au département.

Brochant en pointe : Croix tréflée du département de l’Ain.
La croix tréflée de l'ordre de Saint Maurice est un souvenir des ducs de Savoie, grands maîtres de l'ordre, seigneurs de la Bresse et du pays de Gex au 16
ème siècle.

Sur le tout, au centre : Le pictogramme autoroutier chargé d’azur.