ACCUEIL     AUTRE CHOIX
Province d'Artois :
D'azur semé de fleurs de lys d'or et brisé en chef d'un lambel de gueules de trois pendants chargés chacun de trois petits châteaux aussi d'or rangés en pal.
Province de Flandre :
D'or au lion de sable, armé et lampassé de gueules.
Les Armes de la ville de Lambersart :
D'hermine aux trois bandes de gueules chargées de douze coquilles d'or, 3, 6 et 3 dans le sens des bandes.
Province de Picardie :
Écartelé : au premier et au quatrième d'azur aux trois
fleurs de lys d'or, au deuxième et au troisième d'argent
aux trois lionceaux de gueules.
Sur le tout, les Armes de la ville de Lille : De gueules à la fleur de lys florencée d'argent.
 
CRS 11
Lille
CRS 12
Lille
CRS 15
Béthune
CRS 16
Saint-Omer
CRS 21
Saint-Quentin
 
C.R.S. 11 - Lille (Lambersart (59)
L’insigne de la 11 fut créé à partir d’une carte postale représentant la statue, implantée place Richebé à Lille, du Général Faidherbe sur son cheval, sa résistance à la tête de l'armée du Nord en 1870 épargna l'occupation allemande aux départements du Nord et du Pas-de-Calais.

Au fond, la fleur de lys, est le symbole de la ville de Lille (59). Elle représenterait également la pointe d’une échelle d’assaut (lance de la pointe assortie de 2 crochets).

En haut, à dextre, la croix de guerre décernée une première fois à la ville pour sa conduite lors de la guerre 1914-1918 et une seconde fois lors de la guerre 1939-1945 (citation à l’ordre de l’Armée)

C.R.S. 12 - Lille (Lambersart (59)
     L'insigne de la CRS 12 a été créé par le Brigadier-chef DIMIEZ lors d'un concours organisé par le Commandant LASSER fin 1944 début 1945.

    Fond d’or sur champ d’azur, la figure de l’écu de la 12 représente un lion armé et lampassé.

    Assis, il protège de la patte gauche, le blason de la ville de Lille (59) portant fleur de lys sur fond de gueule. Ce dernier date de 1199. Ces armes sont parlantes : lilia en latin veut dire lys, florencé pour rappeler l'iris d'eau qui poussait jadis dans les marais entourant la ville. En fait Lille fut d'abord une île sur la Deûle.

C.R.S. 15 - Béthune (62)
    L’insigne représente un écu à l’intérieur duquel, sur fond bleu, il y a un petit écu d’argent à fasce de gueules. Au-dessus, une armure argent composé d’un casque avec plumet blanc à lisière d’or, plastron et épaulières.

    L’écu date du XIIIéme siècle et correspond aux armes des seigneurs de Béthune (62). De plus, lors de sa création en 1945, l’unité avait été choisie pour constituer une formation dotée d’un armement lourd et d’engins blindés. On joignit alors aux armes de Béthune, l’armure avec plumet, emblème de l’arme blindée cavalerie.

C.R.S. 16 - Saint-Omer (62)
L’insigne de l’unité présente en son centre une lionne d’argent lampassée, aux griffes acérées sur fond de sable ; province de Flandre.

En 862, Baudouin Bras de Fer, gendre du roi Charles II le Chauve, devint le 1er comte de Flandre. Il aurait vaincu un roi sarrasin qui portait lui-même cet animal pour emblème.

C.R.S. 21 - Saint-Quentin (02)
« D’azur au chef de Saint-Quentin d’argent, accompagné de trois fleurs de lys d’or ».

    Le chef de Saint-Quentin (02) est représenté avec deux broches dans les épaules rappelant son martyr ; Caïs Quentinus, venu d’Italie pour prêcher le Christianisme y fut décapité pour sa foi. Au cours du Xéme siècle, la ville prit le nom du martyr. Les trois fleurs rappellent la fidélité et le dévouement de ses habitants pour leurs rois.



 
  Copyright © 2002. Tous droits réservés.
  Révision : 21 févr. 2016